Aller au contenu principal
logo

Projet : Accompagner la construction du lien précoce bébé/jeune enfant – parents en situation de détresse psychique

Mots clé Dyase - Tryase - Disfonctionnement
Action

Parce que les trois premières années de la vie sont essentielles pour l’équilibre psychique du futur enfant et de l’adulte qu’il deviendra, parce que l’enfant est totalement dépendant de ses parents pour construire sa personnalité, La Lice propose un espace thérapeutique à de jeunes parents ayant du mal à créer les premiers liens avec leur bébé et/ou jeune enfant. 

La Lice offre une prise en charge mobile, à la carte et en interaction avec le réseau social, médical et judiciaire. Lorsque d’autres adultes partagent déjà la parentalité (placement intra-familial ou en pouponnière), La Lice veille à ce que les liens de filiation s’inscrivent dans le psychisme du bébé, indépendamment des adultes qui l’hébergent et qui l’éduquent.

Objectif

D’une manière générale, « La Lice » tente :   

  • de limiter les dégâts psychiques dus à des séparations répétées et prolongées entre le jeune enfant et sa famille.  Ces séparations restent souvent « insensées » pour l’enfant ; 
  • d’éviter de substituer les « compétences » de spécialistes à celles des parents pour qu’il y ait moins de dépendance aux soins médicaux ;
  • d’offrir un lieu thérapeutique mobile, à une population pour laquelle le suivi ambulatoire classique s'est révélé insuffisant voire impossible à mettre en œuvre ;
  • d’informer les milieux médicaux et psychosociaux des signes précoces de trouble interactif car les troubles psychosomatiques et psychiques précoces sont trop souvent banalisés ou seulement médicalisés ;
  • d’intégrer son travail dans le réseau extra-familial ;
  • de traiter, dans ce lien de confiance établi avec les parents, les causes et les conséquences d'actes de maltraitance et d'abus sexuels, et tenter d’en prévenir leurs conditions d'apparition. 

D’un point de vue thérapeutique, La Lice entend : 

  • potentialiser les ressources psychodynamiques de la famille et de son environnement ;
  • remobiliser l’interaction entre le jeune enfant, sa mère, son père ;
  • soutenir la construction psychique du jeune enfant dans le processus de séparation-individuation. 
Moyens

Les soins sont dispensés à domicile et /ou dans les locaux de La Lice, en partenariat avec les intervenants du réseau de première ligne. 

L’équipe de La Lice est pluridisciplinaire et composée de pédopsychiatres, psychologues, kinésithérapeutes psychomotricien(ne)s, infirmièr(e)s, animateur(rice)s et assistant(e)s socia(les)ux. Le projet thérapeutique se fonde sur le travail en tandem. Il repose sur un lien de continuité – un des intervenants restera en effet présent tout au long du processus thérapeutique –  et sur l’ouverture à d’autres membres de l’équipe qui interviendront en fonction de leurs spécificités.  

Le travail thérapeutique se réalise autour de trois axes centraux : 

Les rencontres au domicile
Se rendre sur les lieux de vie (domicile, crèche, pouponnière…) permet de créer un cadre sécurisant pour l’enfant et sa famille. Grâce à lui, la mère pourra accéder dans la sécurité à son monde interne. Ce cadre permet aussi la rencontre avec le père, la fratrie ou tout autre membre de la famille en lien avec le jeune enfant. 

L’accueil dans les locaux de « La Lice »
Le travail thérapeutique peut prendre plusieurs formes :  individuel, familial, en groupe (jeunes enfants, parents), travail par la médiation corporelle, ateliers thérapeutiques au moyen de différents médias… 

Les liens avec le réseau
L’équipe a le souci de créer et de maintenir le contact avec le réseau des intervenants présents autour de la famille. C’est à partir des liens déjà tissés et des personnes ressources déjà présentes auprès de l’enfant et de ses parents qu’un nouveau dispositif d’accompagnement va se mettre en place.

Horaire

Du lundi au vendredi de 9 à 18h.
Permanence gsm en dehors de ces heures pour les familles inscrites à La Lice.

Date Durée indéterminée
Partenaire

Collaboration avec de nombreux intervenants de première ligne du secteur psycho-médico-social :  

  • hôpitaux ou médecins ;
  • lieux d’accueil de la Petite Enfance (crèches ou gardiennes, pouponnières, maisons d’enfants, maisons maternelles, école…) ;
  • structures du réseau psycho-social et judiciaire (consultations nourrissons, services de santé mentale, Service d’Aide à la Jeunesse-SAJ, Service de Protection Judiciaire-SPJ …). 
Particularité Précarité psychique associée ou non à la précarité socio-économique. Personnes présentant des symptômes persistants de dysfonctionnement de l’interaction précoce mère-jeune enfant ou mère/père-jeune enfant. Les parents concernés sont souvent très jeunes. L’admission aux soins se fait avant l’âge de 3 ans.
Mots clé