Aller au contenu principal
logo
Thème

Santé Mentale

Santé Mentale

Comment soutenir la parentalité du parent en souffrance psychique ? Et qu'en est-il lorsque c'est l'enfant qui rencontre des difficultés psychologiques ? Comment aller à la rencontre des familles en toute bienveillance ? Quelles ressources activer auprès des parents ? Quels outils et réseaux peuvent aider le professionnel ?

 

Le Référentiel

La référence en matière de soutien à la parentalité en Fédération Wallonie-Bruxelles

Échanges d’expériences?

Participez aux débats

de Parentalite.be

Plus

Définition de la santé mentale


Selon la définition de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), "la santé mentale englobe la promotion du bien-être, la prévention des troubles mentaux, le traitement et la réadaptation des personnes atteintes de ces troubles". L'OMS spécifie aussi que la santé mentale fait l’objet d’un large éventail d’activités qui relèvent directement ou indirectement du "bien-être", tel qu’il figure dans la définition de la santé établie par l’OMS comme étant "un état de complet bien-être physique, mental et social, et [qui] ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité".

Retrouvez quelques repères de l'OMS en matière de santé mentale via ce lien.

 

Pour alimenter votre réflexion

 

Depuis 2002, la Wallonie contribue à mettre en œuvre une politique de santé mentale globale et intégrée. La vision et les modalités concrètes de cette politique sont partagées par les autorités fédérales, communautaires et régionales.

Cette politique vise à :

  • Mieux faire correspondre l'offre en santé mentale avec les besoins de la population. 
  • Privilégier les soins dans le milieu de vie des citoyens.

 

Cette Réforme se traduit notamment par la création de réseaux en santé mentale (voir ci-dessous pour plus d'information). L’objectif d’un réseau est de prendre en charge toutes les dimensions de la santé mentale des personnes selon le groupe d’âge dont ils font partie :

  • Enfants et adolescents 
  • Adultes 
  • Personnes âgées

Les soins en santé mentale sont organisés au sein de réseaux en incluant tous les partenaires concernés par un de ces groupes d’âges.

La réforme a apporté deux éléments essentiels nouveaux dans l’organisation des soins en santé mentale :

  • D’une part, un rôle de coordination pour chaque réseau qui permet aux partenaires de co-construire le réseau et ses fonctions.
  • D’autre part, la création d’équipes mobiles pour répondre aux besoins des personnes au sein même de leur lieu de vie.

Le but est de tout mettre en œuvre pour favoriser le rétablissement des personnes souffrant de troubles ou de pathologies mentales en mobilisant les facteurs d’autonomie dès les premiers signes du trouble ou de la pathologie.

 

Pour plus d’informations, le site www.psy107.be définit notamment les lignes directrices de cette réforme pour les adultes.

Le site www.psy0-18.be concerne les jeunes.

 

L’AViQ, dans son rôle de coordinateur en Wallonie, propose sur base d’un protocole de collaboration signé avec l’Office de la Naissance et de l'Enfance, des modules de supervisions au bénéfice des PEP’s de l’ONE, donnés par des professionnels des Services de Santé Mentale.

 

Pour alimenter votre réseau

 

Un réseau associe des partenaires issus de différents secteurs : l’aide aux personnes, la santé, le handicap, l’action sociale, la santé mentale, le logement, la justice, la formation, la culture, mais également, et en plus, pour les réseaux enfants-adolescents, la petite enfance, l’enseignement et l’aide à la jeunesse.

 

Les réseaux de la politique en santé mentale ont un double rôle dans la mesure où ils doivent concevoir (co-construire) les modalités de fonctionnement entre tous les partenaires concernés sur un territoire donné, et assurer des fonctions et des programmes de soins qui répondent aux besoins cliniques des usagers.

Chaque réseau agit dans une zone territoriale déterminée et les réseaux existants couvrent tout le territoire de la Belgique. Les projets des réseaux doivent rester fidèles aux lignes-guides fédérales.

On distingue les acteurs de la santé mentale selon leur champ de compétence :

  • Services de santé mentale : Acteurs de première ligne « spécialisée ». Ils interviennent directement auprès des bénéficiaires (voir ci-dessous).
  • Acteurs de deuxième ligne : D’autres opérateurs ont un rôle en matière de soins de santé mentale. On vise ici un rôle de deuxième ligne ou spécialisée en santé mentale, par rapport à la première ligne qui n’est pas spécialisée mais bien concernée par la santé mentale. C’est le cas, par exemple, des services psychiatriques et pédopsychiatriques des hôpitaux, des services de pédiatrie ou de néonatologie, des centres de revalidation fonctionnelle et des centres de réadaptation ambulatoires - dont certains dédiés spécifiquement à la pédopsychiatrie, et enfin, des habitations protégées et des maisons de soins psychiatriques.
  • Interlocuteurs de troisième ligne : Actions menées dans l’objectif de concerter les professionnels de terrain en matière de santé mentale ou encore de défendre des intérêts de certains acteurs : recherche, organisation d’événements, analyse, soutien aux professionnels, réflexion critique, etc…(voir ci-dessous).

Dans ces pages, nous reprenons les acteurs et interlocuteurs dont la santé mentale rentre dans leurs missions.

  • En Wallonie

En Wallonie, la 6ème réforme de l’Etat a transféré les compétences et missions de la santé mentale à l'Agence pour une Vie de Qualité, l’AViQ. Il y a actuellement 7 réseaux en santé mentale pour les adultes et 5 réseaux en santé mentale pour les enfants et adolescents. Les réseaux compétents pour les personnes âgées seront définis prochainement.

Tout citoyen peut donc faire appel à un réseau local.

Chaque réseau a l’obligation d’assurer des fonctions de base. Ces fonctions portent sur la prévention et la promotion, la détection et le dépistage, le diagnostic et le traitement, le rétablissement et l’inclusion sociale, la prise en charge résidentielle ou semi résidentielle, et l’hébergement alternatif pour les personnes qui ne sont pas autonomes.
 

 

Les SSM ont des missions générales, et certains ont, en outre, développé des initiatives spécifiques axées sur des publics cibles, en fonction de l’âge ou du type de problématique des bénéficiaires des soins.

Liste des SSM en Wallonie: http://www.cresam.be/adresses-2/

Liste des SSM de Bruxelles-Capitalewww.lbsm.be

 

Ils sont des ressources pour le secteur de la santé mentale, pour les travailleurs et les employeurs :

Les Centres de Référence
Les Ligues 
  • La Ligue Wallonne pour la Santé mentale (LWSM) regroupe des Services de Santé Mentale, des services psychosociaux divers ainsi que des professionnels qui travaillent dans le champ de la santé mentale ou qui sont intéressés par ces questions.
  • La Ligue Bruxelloise Francophone pour la Santé Mentale (L.B.F.S.M.) est une asbl agréée et subsidiée par la Commission Communautaire Française (CoCoF) de la Région de Bruxelles-Capitale comme organisme de coordination des Services de Santé Mentale bruxellois et francophones. La Ligue est un des principaux lieux carrefours sur la santé mentale à Bruxelles, notamment par l’organisation de groupes de travail thématiques qui rassemblent chaque semaine des professionnels issus de la santé mentale et de multiples autres secteurs. Elle est la fédération des Services de santé mentale agréés par la Cocof ; elle compte une cinquantaine de membres dont des services subsidiés par la Cocom. Pour plus d’informations, visitez leur site www.lbsm.be.
Les Plateformes de concertation en Santé Mentale
  • La Région wallonne met en œuvre une politique nationale conjointe (fédérale, communautaire et régionale) en matière de soins en santé mentale. Elle vise au développement de soins intégrés sous la forme de réseaux et de circuits de soins et donc une meilleure concertation entre dispensateurs de services en santé mentale. Retrouvez la liste des Plateformes de concertation en santé mentale wallonnes. Les Plateformes de concertation psychiatrique ont précisément été mises en place pour ajuster l'offre de soins aux besoins et cela compte-tenu de la diversification des structures prévues par la réforme du secteur. Elles sont actuellement six et regroupent les partenaires de la santé mentale d'un territoire correspondant à une province. Le Hainaut en compte deux. Leur rôle est d'étudier les besoins en matière d'équipement psychiatrique, la répartition des tâches et la complémentarité d'offre de services. La mise en œuvre de la fonction de médiation telle que prévue par les droits du patient entre dans leurs priorités. Au sein de ces plateformes, se sont constitués des groupes de concertation par catégories d'âge de patients, visant à faciliter la création et le fonctionnement des réseaux d'offres complémentaires de soins.
  • La Plateforme de Concertation pour la Santé Mentale en Région de Bruxelles-Capitale. Visitez le site web de la plateforme via ce lien. C'est une association créée à l’initiative commune des institutions et services psychiatriques bruxellois, unicommunautaires francophones, unicommunautaires néerlandophones et bicommunautaires, dont le but est de promouvoir et d’organiser, dans l’intérêt des habitants de la Région de Bruxelles-Capitale, une concertation entre les institutions et services psychiatriques qui y exercent leurs activités. La Plateforme regroupe ainsi des professionnels de 6 dispositifs de santé mentale (hôpital psychiatrique (HP), Service de psychiatrie d'un hôpital général (SPHG), Maison de Soins Psychiatriques (MSP), Initiative d’Habitation Protégée (IHP), Services de Santé Mentale (SSM) et depuis 2002, les conventions de réadaptation psychosociale Institut National d’Assurance Maladie-Invalidité (INAMI)). Par ailleurs, les représentants des Services Intégrés de Soins à Domicile (SISD), des mutualités et des associations de patients et de proches sont, à l’initiative de la Plateforme, associés à la concertation au sein des groupes de travail.
Les Fédérations
  • La Fédération wallonne des Services de Santé Mentale (FéWaSSM) a pour objet de regrouper les Services de Santé Mentale agréés et subventionnés par la Wallonie (AViQ) dans le but de représenter et défendre leurs intérêts. Dans ce cadre, elle se veut être l’interlocuteur privilégié des instances politiques et administratives et de la Société pour les questions qui concernent les Services de Santé Mentale au sens strict et un interlocuteur incontournable pour la politique de santé mentale au sens large. La FéWaSSM s’intéresse par ailleurs à toutes les activités en lien avec ses missions et organise également des évènements et des actions en vue d’informer et de soutenir ses membres.

Sous-thèmes

 
Pour alimenter votre réflexion

Réfléchir à la manière d’aborder la maladie mentale et la santé mentale : La brochure "Tous fous ?! Parler autrement de la santé mentale", montrant comment la société dans son ensemble communique au sujet des personnes ayant un trouble psychique, a été diffusée en 2017 par la Fondation Roi Baudouin. Retrouvez-la via ce lien.
 

L'épuisement parental

Deux chercheuses belges de l'Université de Louvain, Moïra Mikolajczak (Docteur en Sciences Psychologiques, Professeure en psychologie des émotions et de la santé) et Isabelle Roskam (Docteur en Sciences Psychologiques, Professeure en psychologie du développement), ont développé un site dédié à ce sujet, ainsi qu'une formation spécifique.

Un site à relayer aux parents : https://parentàbout.be/
 

Le lien d'attachement mère-enfant

"La mise en place d’un dispositif de prise en charge précoce des dysfonctionnements relationnels parents-bébé permet de prévenir la survenue de difficultés psychiques chez le jeune enfant. C’est dans cette perspective que l’Unité « Parents-Bébé » du CHU Tivoli (La Louvière), soutenue depuis janvier 2008 par le Fonds Houtman, centre son action. L’équipe met l’accent sur les premières semaines du post-partum, qui représentent un moment privilégié pour soutenir le lien d’attachement et le processus de parentalité. C’est aussi la période où se constituent et s’organisent les prémisses de la vie mentale de l’enfant. "

« L’isolement est une caractéristique que la plupart de ces mères partagent. Un nombre assez important d’entre elles a connu un traumatisme majeur : viol, violence, maltraitance grave. « On retrouve quelque chose de l’ordre de la répétition dans ces familles, disent les deux psychologues. Des événements se répètent de façon transgénérationnelle. L’exemple le plus connu est le placement de l’enfant qui se renouvelle dans la même famille, et parfois à la génération suivante. »

Les résultats de la recherche montrent l’importance de travailler sur les représentations parentales autour du bébé et de la prise en charge à long terme.

  • Retrouvez via ce lien l'étude du Fonds Houtman : Cahier n. 10 « Vulnérabilité du lien parents-bébé ».

Dossier ONE "Liens"

Les structures agréées par l’INAMI en Wallonie
  • Clairs vallons

https://www.pfsmbw.be/index.php/nos-membres/services-hospitaliers/clairs-vallons

L'unité parent(s)/bébé, qui peut accueillir dix mamans (ou couples parentaux) avec leur(s) bébé(s) de moins de trois ans, offre une prise en charge des difficultés relationnelles précoces entre de jeunes nourrissons et leur mère grâce à une hospitalisation conjointe et des soins centrés sur les besoins des bébés, le lien entre ceux-ci et leur mère, ainsi que les soins psychiques nécessaires pour la mère et la fonction parentale incluant le père le cas échéant.  Le travail thérapeutique médico-psycho-social qui est proposé inclut donc, le cas échéant, les pères, qui ont la possibilité de séjourner dans l'unité.  Un soin spécifique est apporté à l'enfant tant au niveau somatique que psychique visant à favoriser son développement dans ses divers aspects.  Le travail est effectué en collaboration avec le réseau psycho-social et éventuellement avec les instances qui ont la situation en charge (SAJ, SPJ, Tribunal de la Jeunesse, ...).
 

Les structures agréées par l’INAMI à Bruxelles
  • La Lice asbl 

https://www.apsyucl.be/index.php?option=com_content&view=article&id=124&Itemid=82 

     
    Les réseaux de santé mentale enfants et adolescents
    • Archipel : "Réseau intersectoriel de santé mentale pour enfants et adolescents du Brabant wallon"
    • Rheseau: "Réseau hennuyer pour l’Epanouissement et la Santé mentale des Enfants, Adolescents et Usagers assimilés."
    • Matilda : "Réseau collaboratif et intersectoriel composé de partenaires impliqués dans la santé mentale et le bien-être des enfants et des adolescents pour la province du Luxembourg."
    • Kirikou : "Réseau intersectoriel et collaboratif qui vise à mettre en œuvre la nouvelle politique en santé mentale pour enfants et adolescents sur la province de Namur."
    • Realism : "La constitution du REALiSM résulte de l'implémentation de la nouvelle politique de santé mentale pour enfants et adolescents en province de Liège."
    • Bru-Stars : "le réseau bruxellois en santé mentale pour enfants et adolescents créé dans le cadre de la nouvelle politique en santé mentale"
    Les Centres de référence pour l’Autisme (gérés à l’AViQ par la Branche Handicap).
    Retrouvez la liste des 8 centres de référence pour l’autisme en Belgique via ce lien
     
    Le SUSA http://www.susa.be/ 

    "Service Universitaire Spécialisé pour personnes avec Autisme est né pour donner suite aux activités de formation de parents résidentielles organisées, milieu des années 80, par le Professeur Ghislain Magerotte et l'équipe du Département d'Orthopédagogie de l'Université de Mons-Hainaut/Belgique. En effet, les parents ayant participé à ces formations souhaitaient pouvoir bénéficier d'un suivi éducatif pour leur enfant. L'APEPA (Association de Parents pour L'Épanouissement des Personnes avec Autisme), sous l'action énergique de Jean-Charles Salmon, papa d'un adulte avec autisme, a, à la même époque (1988), recommandé la création d'un service d'aide éducative ambulatoire et longitudinal pour les familles ayant un enfant avec autisme. Le SUSA est actif sur différents axes : le diagnostic, l’accueil et l’accompagnement psycho-éducatif des personnes ayant un trouble du spectre de l’autisme et de leur famille, le travail et le logement, les loisirs et le répit, la formation des parents et des professionnels."

    Le SUSA contribue activement à l'élaboration et à l'actualisation du site de L'Association Participate! site est dédié aux familles qui viennent de recevoir un diagnostic pour leur enfant et qui sont en attente d'un service pour répondre aux besoins de celui-ci. Le site fournit une information relative à ce diagnostic d'autisme, aux moyens de soutenir le développement de l'enfant en milieu familial ainsi qu'un ensemble d'informations sociales relatives à tous les types de soutien dont peut bénéficier une personne avec autisme en Belgique. Le site offre également des vidéos-témoignages ainsi que des outils à proposer aux parents permettant de faciliter le passage d’informations aux autres personnes (des professionnels ou d’autres adultes) qui prennent en charge l’enfant, et facilitant par conséquent les interactions avec lui/elle.

    • Le Projet Inter-action http://www.susa.be/index.php/services/intervention/interaction : service d’intervention qui s’adresse aux enfants, adolescents et jeunes adultes (6 à 26 ans) qui présentent des troubles importants du comportement (comportements-défis). Les bénéficiaires du service ont un diagnostic de trouble du spectre de l’autisme OU une déficience intellectuelle modérée à profonde.

    Des ressources vidéo

    À voir aussi

     

    Participez à la rédaction

    Haut de page

    Évaluez l'utilité de cet article

    Textes Législatifs

    icon vidéo
    Code wallon de l'action sociale et de la santé (CWASS) - Partie décrétale

    icon vidéo
    Code wallon de l'action sociale et de la santé (CWASS) - Partie réglementaire

    Ouvrages et outils

    icon vidéo
    Grandir avec des parents en souffrance psychique

    icon vidéo
    Grandir avec des limites et des repères - pour les parents

    Brochure à destination des parents

    icon vidéo
    Grandir avec des limites et des repères - Guide pratique

    Brochure à destination des professionnels

    icon vidéo
    Grandir avec des limites et des repères - Pour aller plus loin...

    Brochure à destination des professionnels

    icon vidéo
    Les enjeux de la parentalité

    icon vidéo
    Les troubles de la parentalité

    Approche clinique et socio-éducative

    icon vidéo
    Stress et défis de la parentalité

    Thématiques contemporaines

    icon vidéo
    Le burn-out parental

    L'éviter et s'en sortir

    icon vidéo
    Tous fous ?! Parler autrement de la santé mentale

    icon vidéo
    Tout est langage