Aller au contenu principal
logo
Thème

Assuétudes

Assuétudes

Comment accompagner la parentalité des parents en situation de dépendance ? Comment soutenir la parentalité quand l’enfant est placé ? Comment soutenir la parentalité des parents d’un adolescent consommateur ? Quels sont les enjeux des professionnels qui accompagnent les parents consommateurs ? Y a-t-il mise en danger d’un enfant lorsque le parent est consommateur ?

Le Référentiel

La référence en matière de soutien à la parentalité en Fédération Wallonie-Bruxelles

Échanges d’expériences?

Participez aux débats

de Parentalite.be

Plus

Définition de l'assuétude


Pour aborder cette notion fondamentale (Cfr Fédito wallonne), rappelons que la dépendance est inhérente à la condition humaine. Cette notion déborde donc largement de nos préoccupations professionnelles. Il s'agit d'un comportement que le sujet ne peut interrompre sans souffrance.

L’OMS définit la dépendance comme : "Un état psychique et parfois physique, résultant de l'interaction entre un organisme vivant et un produit, caractérisé par des modifications du comportement ou d'autres réactions qui comportent toujours une compulsion à prendre le produit de façon régulière ou périodique pour ressentir ses effets psychiques et parfois éviter l'inconfort de sa privation. Cet état peut ou non s'accompagner de tolérance".

Néanmoins, pour comprendre la consommation, il est important d’embrasser « une approche globale qui tient compte, à la fois de l’individu qui consomme et de ses caractéristiques personnelles, de la nature du produit et enfin du contexte dans lequel cette consommation a lieu». À ce propos, voir le résumé de l’intervention sur « Le triangle multifactoriel » élaboré par le Docteur Olivenstein via le site https://aide-alcool.be/alcool-ppc.

"Assuétude : du latin assuetudo, habitude. L'assuétude est une accoutumance de l'organisme engendrée par l'usage répété ou abusif d'une substance, d'un jeu, ... La neutralité relative de ce terme le différencie de l'addiction. " (cfr Fédito wallonne)

"Addiction : du latin addictus, esclave pour dette, débiteur adjugé comme esclave. L'addiction est une notion synonyme de la dépendance mais plus restrictive que cette dernière. Par rapport à l'assuétude, elle possède une connotation d'asservissement à la substance, de besoin compulsif, d'habitude dont il est difficile de se passer. En d'autres termes, elle implique une dépendance physiologique, chimique, qu'elle soit induite par une substance que l'on inhale, injecte, respire, etc., ou sécrétée par l'organisme (dopamine, endorphine, etc.) comme dans les comportements addictifs tels que le jeu compulsif ou le sport intensif. La notion de dépendance est plus large et inclut tous les états de dépendances, y compris psychologiques comme la dépendance affective. L’addiction est donc une relation de dépendance plus ou moins aliénante pour l’individu à l’égard : d’un produit (drogue, tabac, alcool, médicaments…), d’une pratique ou de certains comportements (jeu, achat, écran, sexe, internet, vol, pratique sectaire, travail, sport, etc.). L'objet de l'addiction peut être multiple : c'est le rapport pathologique de l'individu à cet objet qui détermine le caractère addictif du comportement." (cfr Fédito wallone)

D’autres définitions, politiques et résultats en Belgique dans larticle « Les drogues prohibées » disponible à ce lien, de Françoise Lequarré et Pierre Verjans.

 

Pour alimenter votre réflexion

 

Dans l’arrêté royal du 18 décembre 2008, par lutte contre les assuétudes, on entend toute action qui vise, dans le cadre des compétences fédérales, à :

  •  Informer des dangers liés à la consommation et à l'accoutumance aux produits pouvant engendrer une assuétude 
  •  Réduire la consommation de ces produits, particulièrement celle des jeunes 
  •  Favoriser la compréhension et le respect de la réglementation relative aux produits pouvant engendrer une assuétude 
  •  Favoriser l'accueil ainsi que l'accompagnement médical, psychologique et social des usager

 

Comment savoir si je suis alcoolo-dépendant ?

De nombreux tests sont disponibles ... mais aucun ne vaut un véritable diagnostic. Ils donnent néanmoins une très bonne indication.

Le test proposé par le site "Stop ou Encore ?" (InforDrogues) a été élaboré sur base d'éléments issus de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et adapté pour la Belgique francophone. Nous vous le proposons à titre d'évaluation.

 

 

Pour alimenter votre réseau

 

L'AViQ agrée et finance une fédération (pour une durée renouvelable de 4 années), 12 réseaux (2 réseaux sont compétents pour 2 zones de soins) et 26 services d'aide et de soins spécialisés en assuétudes répartis en 12 zones géographiques.

Les réseaux ont pour mission, dans le but d'améliorer la qualité des soins et de l'aide et de favoriser la continuité des prises en charge, l'identification de l'offre existante en collaboration avec les plateformes de concertation en santé mentale et de la demande d'aide et de soins en matière d'assuétudes dans la zone de soins où ils exercent leurs activités. Les réseaux doivent aussi développer une offre cohérente d'aide et de soins dans la zone de soins concernée, sur les plans institutionnel et méthodologique et appuyer l'action des services d'aide et de soins spécialisés en assuétudes. Les réseaux agréés par la Région wallonne sont au nombre de 12.

Les 12 réseaux

Zone 01 : Mouscron-Tournai-Ath
Zone 02 : La Louvière
Zone 03 : Brabant
Zone 04 : Huy-Waremme
Zone 05 : Liège

Zone 06 : Verviers
Zone 07 : Mons
Zone 08 : Charleroi
Zone 09 : Namur
Zone 10 : Dinant
Zone 11 : Philippeville

Zone 12 : Luxembourg

Il est obligatoire d’avoir un réseau dans chaque zone de soins néanmoins les réseaux implantés dans les zones limitrophes sont autorisés à constituer un seul réseau. C’est le cas pour les zones 4 et 5, et 9 et 10.

Les réseaux permettent d’assurer la collaboration, la concertation institutionnelle, l’intervision et d’appuyer les actions des services.

Les services ont pour missions spécifiques (en fonction de leur agrément) : (1) d'assurer l'accueil et l'information des bénéficiaires (tous), (2) de proposer un accompagnement psychosocial individualisé, (3) une prise en charge psychothérapeutique et médicale, (4) des soins, (5) tout en promouvant une réduction des risques liés à ces dépendances. En Région wallonne, nous comptons 26 services spécialisés en assuétudes.

Ces réseaux et services ont une approche pluridisciplinaire et travaillent en collaboration avec les autres opérateurs du secteur psychomédicosocial.

 


Zone 01 – CAHO (Coordination Assuétudes du Hainaut Occidental) :
  • ASBL CAAT (Centre d’Aide aux Alcooliques et Toxicomanes) 
  • ASBL Citadelle 
  • ASBL Repères

La CAHO (la Coordination Assuétudes H-O) https://www.lacaho.be/

Brochure : https://www.lacaho.be/wp-content/uploads/telechargements/brochure-caho.pdf  
 

Zone 02 – RASAC (Réseau d’Aide et de Soins en Assuétudes de la région du Centre) :
  • ASBL Alises 
  • ASBL Symbiose

http://www.rasac.be/actualites_rasac.php

Le projet CASA: service d'accompagnement à domicile pour personnes souffrant ou ayant souffert d'assuétudes : http://www.rasac.be/projets_rasac.php 
 

Zone 03 – ASARBW (Aide et Soins en Assuétudes Réseau Brabant Wallon) :
  • ASBL Patchwork 
  • ASBL Le Ressort

https://www.asarbw.info/
 

Zone 04 – RéLiA (Réseau Liégeois d’aide et de soins spécialisés en Assuétudes) :
  • ASBL La Teignouse.
Zone 05 – RéLiA :
  • ASBL Cap Fly 
  • ABSL Nadja 
  • ASBL Thaïs.

http://www.xn--rlia-bpa.net/
 

Zone 06 – RASSAEF (Réseau d’Aide et Soins Spécialisés en Assuétudes de l’Est Francophone) :
  • Pas de service actuellement

http://www.rassaef.be/
 

Zone 07 – RAMBO (Réseau Assuétudes Mons-Borinage) :
  • Espace Synapse (Ville de Mons) 
  • ASBL Sept

http://ramboasbl.be/rambo-asbl/fr/page-50-alcool.html
 

Zone 08 – CAPC (Coordination Assuétude du Pays de Charleroi) :
  • ASBL Le Comptoir 
  • ASBL Trempoline 
  • Unisson (Commune de Farciennes)

https://capc-charleroi.be/
 

Zone 09 – RASANam (Réseau d’Aide et Soins aux Assuétudes de la région Namuroise) :
  • ASBL Namur Entraide Sida 
  • ASBL Phénix 
  • ASBL SAGEISS (Ville d’Andenne)
  • ASBL Sésame 
  • ASBL Zéphyr (Association des pouvoirs publics – CHR Sambre et Meuse)
Zone 10 – RASANam :
  • ASBL Destination 
  • ASBL L’Autre Sens (Ville de Beauraing)

http://www.rasanam.be/

Leur bibliothèque : http://www.rasanam.be/page/bibliotheque-rasanam.html?aPreview=33cf57e7d7bac4458a2354e17065e4971522c55d&rev=1  
 

Zone 11 – RAF (Réseau Assuétudes des Fagnes) :
  • ASBL Le Répit

https://reseauraf.wikeo.be/

Leurs formations, séminaires, colloques : https://reseauraf.wikeo.be/formationsseminairescolloques-etc.html  
 

Zone 12 – CLA (Coordination Luxembourg Assuétudes) :
  • ASBL CAL Luxembourg
  • ASBL Solaix

https://www.cla-lux.be/Contact_6.html

 

Voici une liste non exhaustive des services, des liens vers leurs sites web.

  • L’espace Alizés (BXL)

"L’espace Alizés, ou Parentalité-Addiction, l’un des secteurs de l’asbl Interstices C.H.U. Saint-Pierre, est un service pluridisciplinaire spécialisé dans la prise en charge des parents et futurs parents concernés par des problèmes liés à l’usage de drogues ou de médicaments.

C’est un service actif en toxicomanie ambulatoire à implantation hospitalière, agréé et subsidié par la Cocof."
 

  • Trempoline: prevention et traitement des assuétudes (Charleroi):

"Trempoline propose une panoplie d’outils pour accompagner les structures désireuses de mettre en œuvre des actions de prévention efficaces. De la conférence aux formations destinées à outiller les professionnels en passant par un programme de prévention « clé en main » destiné aux 12-14 ans.  La perspective proposée est celle de la prévention globale et intégrée centrée sur le jeune qui vise son autonomisation et sur son développement dans son milieu de vie."

Leur programme d'accompagnement familial : https://www.trempoline.be/aide-aux-familles/service-famille/ 
 

  • Le ressort (Tubize)

Le Ressort est un service d'aide médico-socio-psychologique pour les personnes dépendantes et leur entourage.

Alcool, héroïne, médicaments, cannabis, cocaïne, ... quel que soit le problème, le service accueille, informe, oriente, soutient et accompagne au niveau médical, social et psychologique. Le Ressort organise quotidiennement des activités variées GRATUITES (sport, créatif, détente, ...). Des navettes et des dîners gratuits sont aussi organisés chaque jour. 

Adulte, adolescent, parent, enfant, conjoint, ami, professionnel, ... la porte est ouverte et tout est GRATUIT.
 

  • ASBL Nadja (Liège)

Le Centre NADJA est spécialisé depuis 1980 dans le traitement et la prévention des dépendances. Le site de l'asbl offre  également de nombreuses ressources, notamment:

Pour connaitre d'autres projets spécifiques de soutien à la parentalité visitez notre annuaire.
 

  • Les groupes d’entraide et de parole en Wallonie

https://www.vie-libre.be/les-groupes/

  • Infordrogues

https://infordrogues.be/

"Infor-Drogues s’adresse à différents publics :

En matière de prévention, Infor-Drogues travaille, par différents moyens, à ce que les jeunes et les adultes (usagers de drogues, les parents et proches des consommateurs, professionnels)

  • développent une prise de conscience par une connaissance critique de la société et de leur environnement afin de mieux comprendre les phénomènes d’ivresse, d’assuétudes et d’usages de psychotropes ;
  • aient une meilleure connaissance des substances psychotropes et des phénomènes d’usage afin d’être mieux à même de poser des choix critiques, responsables et éclairés et d’ainsi pouvoir assurer un meilleur contrôle sur leur propre santé et améliorer celle-ci.

Infor-Drogues vise à ce que toute personne confrontée à une situation problématique en lien avec l’usage de psychotropes, dans un cadre professionnel ou assimilé (organisme associatif, club sportif, etc.), dispose des moyens d’analyse, de compréhension et de réaction appropriés afin d’assurer une position d’adulte référent. En ce compris les parents et les adultes en général. La notion de « personne confrontée » est élargie à l’institution à laquelle elle appartient.

Infor-Drogues s’implique dans une collaboration active afin que toute personne ou institution (élargi à collectif formel ou informel) ayant des valeurs similaires à celles d’Infor-Drogues (information, prévention, aide et traitement, étude et recherche) puisse trouver soutien et appui dans la réalisation de ses projets.

Enfin, l'association propose un service de consultation offrant une aide psychologique et/ou sociale spécialisée afin que toute personne en difficulté, en souffrance ou en interrogation par rapport à une situation ou une question en lien avec l’usage de psychotropes puisse recevoir, selon les cas, information, conseil, avis, soutien, écoute, prise en charge psychothérapeutique et aide à la réinsertion, en vue d’améliorer sa qualité de vie et sa santé."

Une source d’informations à plusieurs niveaux, parmi lesquels on vous signale :

  • La Fédito wallonne

En Wallonie, il existe une fédération représentant les réseaux et les services et permettant d’assurer la concertation entre ses membres, de soutenir la qualité des activités et de développer les échanges et la réflexion.

Depuis le 1er janvier 2019 et jusqu’au 31 décembre 2022, c’est l’ASBL Fédito qui est chargée d’assurer la mission de Fédération.

https://www.feditowallonne.be/

Au sein de la Fédito wallonne, qui regroupe 52 structures, l’offre spécialisée en « assuétudes » se situe dans les domaines de la promotion de la santé, de la prévention, de la réduction des risques, de l’accompagnement, des soins et de l’insertion. (cfr. https://www.feditowallonne.be/documents/Le_secteur_specialise_assuetudes_et_la_reforme_des_soins_en_sante_mentale-14072015-17306.pdf)

Depuis 2009, la prise en charge spécialisée « assuétudes » est, pour une partie, organisée en Wallonie via le code wallon décrétal et règlementaire de l’action sociale et de la santé. Celui-ci reconnaît et agrée des services et des réseaux d’aide et de soins spécialisés en assuétudes. Le territoire de la Wallonie est découpé en 12 zones qui sont couvertes par 10 réseaux d’aide et de soins spécialisés en assuétudes.

  • La Fédération Bruxelloise des Institutions pour Toxicomanes (Fedito Bruxelles) 

https://feditobxl.be/fr/qui-sommes-nous/

La FEDITO BXL asbl rassemble 29 institutions actives à Bruxelles dans l’information, la prévention, la réduction des risques, les soins, l’accompagnement et l’épidémiologie relatives aux consommations de substances psychoactives et aux addictions.

Outre son expertise dans le domaine des consommations de drogues légales et illégales et des addictions, la FEDITO BXL se caractérise par la diversité des membres qui la composent. La fédération est composée de services de consultation ambulatoire, de centres résidentiels de crise et de cure, de services d’information pour les citoyens, les usagers, les familles, mais également pour les personnes incarcérées, les professionnels de tous secteurs ou encore d’organismes de formation.

La FEDITO BXL s’appuie également sur un réseau de médecins généralistes privés, d’une maison d’accueil socio-sanitaire à bas seuil d’accès, ou encore d’un projet de réinsertion par le sport, d’institutions spécialisées dans le double diagnostic (consommations de drogues et troubles psychiatriques), de programmes de prévention des assuétudes et de réduction des risques liés à l’usage de drogues.

 

Sous-thèmes

 
Des formations pour les professionnels

Le Centre Zéphyr organise régulièrement des séances de sensibilisation et formation pour un public de professionnels, sur des sujets en lien avec le soutien à la parentalité. Pour en savoir plus visitez le site du Centre Zéphyr
 

Assuétudes et maltraitance de l'enfant

Une ressource sur la thématique est disponible sur notre site:

N'hésitez pas à visiter également notre page sur la maltraitance de l'enfant.
 

Assuétudes et santé mentale des parents

Pour alimenter votre réflexion, nous vous proposons l'article disponible à ce lien « Quand les parents sont toxicomanes » dans "L’enfant de parents en souffrance psychique".

N'hésitez pas à visiter également notre page sur la santé mentale.
 

Des acteurs de terrain
  • Le centre Zéphyr

http://www.chrvs.be/Zephyr/Centre-Zephyr-(Assuetudes).aspx 

Service spécialisé dans les assuétudes; s’adresse à la problématique de la toxicomanie en Basse-Sambre. Son projet "parentalité" sera bientôt répertorié sur notre Annuaire. 

Toutes les informations sont actuellement disponible dans la brochure à ce lien.

  • Parentalité – addictions

https://www.stpierre-bru.be/fr/services-medicaux/pediatrie/pedo-psychiatrie/parentalite-addictions

Le service Parentalité-Addiction s’adresse de façon spécifique aux femmes enceintes et aux futurs parents toxicomanes et regroupe tous les intervenants de la filière de parentalité. Cette équipe multidisciplinaire vise, par une prise en charge la plus précoce possible et un suivi postnatal, à offrir un cadre cohérent et sécurisant aux futures mères toxicomanes.

  • Kangourou (trempoline)

https://www.trempoline.be/en-residentiel/kangourou/

Le service Kangourou offre la possibilité aux femmes et aux hommes toxicomanes qui ont des enfants de bénéficier du programme résidentiel tout en gardant leurs enfants auprès d’elles/d’eux. Ces personnes sont accueillies au sein d’un programme de 3 mois, renouvelable et participent aux activités avec les autres bénéficiaires. Chaque parent est responsable de la prise en charge éducative de son enfant.

Le service « Parentalité » de Kangourou aide les résidents-parents qui ont un enfant à l’extérieur de l’institution à reprendre progressivement leur responsabilité de parents auprès de leurs enfants.

Ce service permet de suivre le traitement de revalidation tout en investissant son rôle de parent, en développant ses compétences parentales, en se positionnant en tant que parents, en améliorant la relation avec l’enfant.

  • Les alcooliques anonymes (relais pour les parents)

https://alcooliquesanonymes.be/

Les Alcooliques anonymes sont aujourd’hui une association de deux millions d’hommes et de femmes qui se regroupent à peu près partout dans le monde, pour résoudre leur problème commun et pour aider ceux qui souffrent encore à se rétablir de cette maladie séculaire, déroutante, qu’est l’alcoolisme.

  • Al-anon (relais pour les parents)

https://www.al-anon.be/

Al-anon est un programme de rétablissement basé sur l’entraide et destiné aux familles, amis, collègues d’un malade alcoolique. Le but est de les aider en les accueillant et en les réconfortant en apportant notre compréhension à l’alcoolique. Les groupes Al-anon et Alateen forment une fraternité internationale de familles et d’amis d’alcooliques qui se réunissent pour partager leur expérience, leur force et leur espoir dans le but de résoudre leurs problèmes communs. Tous les membres sont anonymes et tout reste confidentiel.

Al-Anon ne demande ni frais d’inscription, ni cotisation. À la fin de chaque réunion, ils font passer un « chapeau » où chacun met ce qu’il veut, en fonction de ses moyens, et en toute discrétion.

  • Centre Alfa

http://centrealfa.be/a-propos/

Le Centre Alfa est un Service de Santé Mentale spécialisé dans le traitement, la prévention et la réduction des risques en matière d’assuétudes.

Service de Santé Mentale qui s’est spécialisé dans le traitement, la prévention et la réduction des risques en matière d’assuétudes. En effet, s’il peut répondre à toute demande d’accompagnement psychologique, social ou médical concernant la santé mentale, le Centre traite cependant spécifiquement des problèmes de dépendance à quelque produit que ce soit, légal ou illégal (tabac, alcool, Internet, cannabis, héroïne…).

Ses différents services s’adressent tant aux consommateurs, problématiques ou non, de produits qu’à leur entourage, aux professionnels qui les encadrent, ou encore à toute personne en simple quête d’information.

Le Centre Alfa propose notamment des traitements ambulatoires psycho-médico-sociaux adaptés aux personnes dépendantes, ainsi qu’un accompagnement personnalisé pour leur entourage (parents, enfants, conjoints, amis…). http://centrealfa.be/tous_les_services/parentalite/
 

Des ressources vidéo sur le web
  • Des témoignases des enfants : Papa boit.ch ou maman boit.ch https://mamanboit.ch 
  • Un site qui s’adresse aux enfants dont l’un des parents est ou a été dépendant à l’alcool: https://www.quandunparentboit.be/. Ils trouveront ici des réponses aux questions qu'ils se posent, des réflexions pour comprendre ce qu'ils vivent et des pistes pour savoir comment réagir.

 

Quelques services de terrain :
  • Phénix Jeunes
  • Cap Jeunes (chez Destination à Dinant)
  • Quai Jeunes (Trempoline)
  • Et le groupe GEPTA, itinérant, qui propose des groupes de parole pour les parents (ou proches) de personnes toxicomanes. (http://www.gepta.org/)

Illustration par un projet de prévention dans une école 

Article du Ligueur « Votre ado se drogue: quel est le problème »

 

 

Des services de terrain
  • Corinne Chanal et naître et grandir en Languedoc Roussillon

http://www.nglr.fr/ref-addictions (site naître et grandir en Loguedoc Roussillon. Plusieurs documents intéressants à découvrir)

« Périnatalité et addictions : quelques repères pour les entretiens » http://www.nglr.fr/images/naitre/pdf/referentiels/addictions/Ref_com.pdf (pdf)

  • Parentalité – addictions

https://www.stpierre-bru.be/fr/services-medicaux/pediatrie/pedo-psychiatrie/parentalite-addictions

Le service Parentalité-Addiction s’adresse de façon spécifique aux femmes enceintes et aux futurs parents toxicomanes et regroupe tous les intervenants de la filière de parentalité. Cette équipe multidisciplinaire vise, par une prise en charge la plus précoce possible et un suivi postnatal, à offrir un cadre cohérent et sécurisant aux futures mères toxicomanes.

  • Salma (soutien, accompagnement, liaision, maternité, assuétudes)

https://namurentraidesida.jimdofree.com/salma/

Service de liaison et d'accompagnement psycho-médico-social.

Pour toutes les femmes en âge de procréer et/ou enceintes qui consomment des substances psychoactives et leurs enfants.                                   

Objectifs : suivi précoce et renforcé des patientes.

Dans son universalité, l’ONE offre d’accompagner gratuitement les familles dans leur projet d’avoir un enfant et de les soutenir dans la découverte et le vécu de leur rôle de parents. Les Partenaires Enfants-Parents (PEP’s, ex TMS) sont confrontés à des questions variées, qui sont à la fois tant du domaine médical que social.  Selon la thématique abordée, le PEP's est en mesure de répondre ou oriente la famille vers le partenaire compétent. Les PEP’s bénéficient du soutien des Référents Maltraitance, pour des questions plus spécifiques en cas de maltraitance suspectée ou avérée. Pour en savoir plus sur le rôle des Partenaires Enfants-Parent.

L’ONE subventionne des services d’accompagnement périnatal chargés d’aider les femmes enceintes qui se trouvent en difficultés sociales, médicales ou psychologiques ainsi que leur famille. Composés de sages-femmes, de psychologues, de psychomotriciens… ces services sont accessibles durant toute la grossesse, le séjour à la maternité, jusqu’à ce que l’enfant ait 1 mois, et peuvent être prolongés jusqu’à ses 3 ans. Ils sont généralement gratuits.

 

À voir aussi

 

 

Participez à la rédaction

Haut de page

Textes législatifs

icon vidéo
Arrêté royal fixant les modalités de financement par le fonds de lutte contre les assuétudes

Ouvrages et outils

icon vidéo
La parentalité en situation de toxicodépendance dans le canton de Vaud

Mieux la comprendre, mieux l'accompagner

icon vidéo
Parentalité, addiction et travail social

icon vidéo
Les enjeux de la parentalité

icon vidéo
Les enfants et l'alcoolisme parental

La question de la transmission et l'apport de la fratrie comme modèle thérapeutique

icon vidéo
La parentalité accompagnée

icon vidéo
Tabac et précarité - et si nous étions tous concernés...

Un outil destiné aux intervenants de première ligne

icon vidéo
La cigarette du pauvre

enquêtes auprès des fumeurs en situation précaire